Le Conseil européen

Fin mars 2021 s’est tenu le Conseil européen réunissant ainsi les 27 chefs d’Etats et de gouvernements des pays membres de l’Union européenne en vidéoconférence.

Qu’est-ce que c’est ?

Le Conseil réunit tous les chefs d’Etats des pays membres et intervient généralement en amont des décisions européennes. L’institution définit les grandes orientations politiques de l’Union, impulse les principales mesures et joue le rôle d’arbitre en cas de blocage.

→ Depuis le Traité de Lisbonne, le Conseil européen se retrouve au moins deux fois par semestre, toutefois des réunions extraordinaires peuvent avoir lieux.

D’où il vient ?

Le Conseil européen est l’héritier des anciens sommets européens, c’est en 1974 que fut prise la décision d’instaurer des rencontres régulières qui prennent le nom de  « Conseil européen » : afin de permettre une approche plus globale des soucis que peuvent rencontrer l’Europe, et permettre dans un même temps de coordonner les actions des États membres.

  • Attention, ne confondez pas le Conseil européen avec le Conseil de l’UE (réunissant les 27 ministres d’un domaine spécifique) et le Conseil de l’Europe (organisation internationale extérieure à l’UE).

Son rôle ?

→ Il donne les impulsions et les grandes orientations politiques de l’Union européenne
→ Il permet des concertations étroites entre les différentes États membres, ainsi qu’une conciliation en cas de blocage.
→ Leurs décisions politiques n’ont pas d’effets à proprement parlé : elles ont une portée symbolique importante puisqu’elles marquent l’engagement et la volonté d’action des Etats dans certains domaines.

Le président du Conseil ?

Le Conseil européen est composé des chefs d’Etats, du président de la Commission européenne (actuellement Madame Ursula Von Der Leyen) mais aussi d’un président du Conseil européen (Actuellement Monsieur Charles Michel est en poste).
Lorsque le Conseil européen traite de questions relatives aux affaires étrangères, le Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères est présent.
Le président du Conseil est désigné par les 27 chefs d’États membres de l’UE, et assure une fonction diplomatique et permet de donner une meilleure visibilité à l’UE puisqu’il représente l’UE à l’extérieure (le président du Conseil européen a mené les négociations du Brexit).

Que s’est il donc passé fin mars ?

Rien de mieux qu’un exemple pour comprendre le fonctionnement.

Globalement, ce conseil européen était particulièrement tourné vers l’international :
→ Les Chefs d’Etats ont abordés les questions des relations UE-Turquie. Doivent-ils sanctionner, doivent-ils adoucir les relations ? Une chose est sûre les chefs d’États veulent marquer leurs désapprobations face à la détérioration des droits et des libertés en Turquie.

→ L’épineuse question des vaccins : en effet, des tensions naissent puisque les livraisons de vaccins ne sont pas faites dans les délais prévus. Ainsi, la Commission européenne a proposé un projet de mécanisme visant à limiter l’exportation des vaccins, notamment si les principes de proportionnalité et de réciprocité ne sont pas respectés.

→ Et la cerise sur le gâteau : la présence de Joe Biden à la fin de la vidéoconférence des 27 chefs d’États. En effet, ils ont parlé pendant un long moment du développement des relations transatlantiques.
D’autres questions ont aussi été abordés : notamment le passeport vaccinal, la question du Brexit, la gestion de crise de la Covid ainsi que le programme Erasmus.


Source :